Monsters in Love

Dessin, photos, fous rires, déprimes & grand rien. La vie en bref ou en long d'un poupée d'argile au cœur entouré d'épine à prendre avec des pincettes de guimauve


FriendShit

samedi 13 novembre 2010

Je dois bien l'avouer, Orph & Ju m'ont fait un sale coups. Je ne pense pas que ce soit totalement délibéré (voilà, je commence déjà à les défendre) mais les faits sont là.

En début de semaine, je reçois un texto d'Orphé. Son style est assez spécial & j'ai eu du mal à m'y faire, mais finalement, on apprend à ne pas penser que tout ce qu'elle écrit est glacial. "Resto jeudi", moi je mets une majuscule parce que c'est le début de ma phrase, elle, jamais. Pas de majuscule, de ponctuation ni aucune sorte d'émotion. Pour une nana qu'a traîné un moment sur le net, je trouve toujours ça bizarre qu'elle n'ait pas intégrer les émoticons à son langage. C'est pas un crime, évidement, mais dans un monde fait que de texte, ça aide à la compréhension.
M'enfin bref, jeudi soir, resto avec Oprh & Ju, j'accepte. Entre temps, avec ma sœur & ma mère on se prévoit un ciné, ou plutôt deux : un le jeudi aprèm, moi & ma mère pour voir Moi, moche & méchant, & un le vendredi soir, ajoutant ma sœur à l'aventure, pour on ne sait pas quel autre film.
Mercredi je texte Orph pour avoir les renseignements sur la soirée resto, mais apparemment, entre temps, les plans ont changé , le resto se fera vendredi soir. Tant pis, jme dis, ça fait un moment qu'on avait prévu le ciné avec Bidule & Moon, je choisis donc ça & verrai Ju & Orph une autre fois.
Jeudi, ma sœur change de plan, elle aussi, le ciné, plutôt samedi. Je mets toute la journée à percuter & ne prévient Orph que le vendredi aprèm que, finalement, je pourrais être là au resto le soir même.
C'est là que vient  l'excuse qui peut être considérer comme parfaitement légitime ou totalement foireuse. Moi, je suis naïve, ou plutôt, je souffre du syndrome de la femme battue (si ca existe), je trouve toujours des excuses à l'autre pour m'avoir fait mal, puis je pense que c'est ma faute.

L'excuse qu'Orph me donne c'est : "on a réservé pour six là on est pas à la maison pour tel et rajouter quelqu'un" (j'ai mentionner le problème de ponctuation, non ?) Quand on connait Ju & Orph, c'est plausible : Orph a un phone à carte et je sais, pour en avoir eu un pendant longtemps, que la plupart du temps, t'as juste assez pour les texto mais pas pour appeler. Puis s'ils étaient dehors, elle n'avait pas accès au numéro de tel du resto. Quant à Ju, son portable étant celui du boulot, il l'éteint tout simplement quand il ne travaille pas.
Moi, je m'étais arrêté là dans le fils de mes pensées, mais c'était sans compter l'intervention de ma sœur & ses doutes, ajoutés à ce que je sais d'eux donne ça : jour férié, ils sont probablement chez la famille, plus plausiblement, celle de Ju, ce qui veut dire qu'ils ont un accès au net ou à un annuaire papier pour trouver le tel du resto. S'ils sont chez des amis, toute les personnes de notre âge ont internet & un téléphone. Puis même sans tout ça, n'ajouter qu'une seule personne à une table, n'a, j'en suis certaine, jamais était un problème pour un resto.
Ma sœur voit donc tout de suite l'embrouille & me presse d'envoyé un texto : "une seule personne de plus, ca posera de prob, mais sinon, je peux toujours appeler moi"
C'est là que vient le vrai sale coups : je n'ai eu aucune réponse.

Je sais pas trop pourquoi, ma sœur se sent responsable, je trouve ça mignon, elle s'énerve contre Ju & Orph, veut les appeler pour leur dire ce qu'elle pense, mais évidement, je refuse de lui donner leurs numéros de tel.

J'ai passé la soirée devant Pessay sans trop y penser, mais je me rends bien compte qu'il y a quelque chose de foireux là dedans & que Ju & Orph ont été assez salaud sur ce coups.
Quand je les reverrai, faudra que je me force à ne pas prendre leurs excuses pour la réalité & que j'arrive à leur tirer la vérité. Dans l'histoire c'est surtout cette confrontation qui me fait peur., mais normalement, avec de vrais amis on peut se disputer mais rester amis quand même, il va falloir qu'ils me le prouvent cette fois.

Je vais être mon auto-héroïne & me défendre contre les vilains méchants toute seule. Ca va saigné ! ... si j'ai assez de courage pour le faire.
Jsuis pas dans la merde.

Gribouillé par CircusDoll à 16:17 - The Monster's life - Commentaires [0] - Permalien

Commentaires

Poster un commentaire